L’inquiétude

Publié par Paul Sédir le 26 Oct. 2018 dans Méditation hebdomadaire | 0 commentaire


« Le lendemain aura soin de lui-même. »
(Matthieu VI, 34)

La peur, même dans ses nuances les plus atténuées, affaiblit le moral et le physique. Qu’ai-je à craindre, puisque rien n’arrive sans la permission de Dieu ? Rien n’arrive que je ne l’aie mérité; rien n’arrive qui ne soit pour mon bien; personne ne peut m’attaquer qui soit réellement, spirituellement, plus fort que moi.
Si je pouvais voir combien de forces et d’êtres ont travaillé pour que je naisse; combien, pour que je puisse prendre un repas; combien, pour que je puisse traverser un carrefour ! Je comprendrais alors que ma vie est précieuse et que mon Ami m’aime infiniment; mais je n’aurais plus que le mérite d’être raisonnable. Et l’Ami ne veut pas d’une amitié raisonnable : elle est naturelle; Il veut que j’entre avec Lui dans le surnaturel, là où il n’y a plus de choses raisonnables, où il n’y a plus de logiques et de convenances; Il veut que j’entre dans Son amour. C’est pourquoi Il me laisse dans l’ignorance.
Ces inquiétudes qui m’anémient sont raisonnables; c’est pourquoi je devrais les supprimer.
Si un rôdeur m’attaque, c’est que moi-même j’ai été brigand. Si mon associé me trompe, c’est parce que j’ai trahi des confiances. Ce que l’homme sème, il le récolte.
L’inquiétude affole l’intelligence, aveugle l’intuition, attire le malheur, l’échec, la maladie même qu’elle appréhende. Le pressentiment net d’une catastrophe, si mon devoir m’appelle, ne doit pas me détourner de ma route, puisque je suis dans la main de Dieu.
Je ne serai ni téméraire, ni pusillanime. Le calme attire la chance et la rayonne; il déjoue les intrigues; il dissipe les obstacles; il est le héraut de la vie intérieure. Qui peut me troubler, puisque le Maître marche avec moi ?

OBSERVANCE : Demander l’aide du Verbe, et marcher droit sur l’obstacle.

Le désespoir

« Mon âme est triste jusqu'à la mort... Cependant, Père, non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. » (Marc XIV, 34, 36)

Le Désir De Briller

Toutes leurs actions, ils les font pour être vus des autres. (Matthieu XVI, 5)

Le Mensonge

« Il ne se tient pas dans la vérité parce qu'il n'y a pas de vérité en lui; quand il profère le mensonge, il parle de son propre fonds. » (Jean VIII, 44)

La misanthropie

« La multitude était assise tout autour de lui. » (Marc III, 32)

L’étourderie

« - Qui cherchez-vous ? - Jésus de Nazareth. - C'est moi. » (Jean XVIII, 4, 5)

L’entêtement

« Jésus reprocha aux Onze la dureté de leur coeur, parce qu'ils n'avaient pas cru. » (Marc XVI, 14 )

L’inquiétude

« Le lendemain aura soin de lui-même. » (Matthieu VI, 34)

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Pin It on Pinterest

Share This