La transfiguration

Publié par Paul Sédir le 26 Août. 2018 dans Méditation hebdomadaire | 0 commentaire


File source: https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Transfiguration-Rubens.JPG

On ne donne pas de vin aux petits enfants. Si le Ciel Se dissimule sous l’enchevêtrement indéchiffrable des effets et des causes, sous les voiles du monde physique, du monde intelligible, du monde invisible, c’est que Sa splendeur à découvert serait éblouissante à ma faiblesse. Nul ne peut voir Dieu sans mourir.
Si mes yeux étaient limpides, si mes regards perçaient les murs millénaires de la prison spirituelle où je me suis moi-même incarcéré, je connaîtrais que mes souffrances ne peuvent réparer les dommages dont je fus le fauteur, parce que le mal est extraordinairement prolifique en ce monde mauvais dont le terreau putréfié lui convient à merveille. A chaque minute je spolie des créatures; s’il me fallait payer ma dette jusqu’au dernier centime douloureux des intérêts composés qu’elle engendre, jamais je ne verrais la fin de mon labeur. Mais la miséricorde du Père indemnise Sa justice.
Si je n’avançais vers le Bien suprême que par mes seules forces, la route serait indéfinie. Mais à chacun de mes pauvres pas vers Lui, mon Sauveur accourt à ma rencontre, rapide comme cette foudre où je crois apercevoir le signe de Son courroux, tandis qu’elle est seulement la colère de quelque démon à qui l’Amour vient d’enlever une proie.
Les suavités mystiques, les ravissements, les extases sont les lointains sourires de cet Amour, que ma tiédeur seule empêche de me joindre. Par les beautés diverses du monde il resplendit, sans doute. Mais ce ne sont là que des encouragements à ma désespérante mollesse.
Dans les solitudes intérieures, dans les sécheresses, dans les chagrins; derrière la pauvreté, le malheur et le crime, au fond de tout ce qui trouble ma lourdeur confortable, c’est là que l’Ami est le plus proche. Car Il est venu pour les malades, et Il ne viendra jamais que pour eux.

OBSERVANCE : Avant de prendre une décision. j’abandonnerai toute humaine sagesse, et je me demanderai : Que ferait Jésus à ma place ?

La Calomnie

« Ils étaient là, debout, l'accusant avec grande véhémence. » (Luc XXIII, 10)

Le Dégout de Vivre

"J'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point." (Luc XXII, 32)

La misanthropie

« La multitude était assise tout autour de lui. » (Marc III, 32)

Le désespoir

« Mon âme est triste jusqu'à la mort... Cependant, Père, non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. » (Marc XIV, 34, 36)

Le Mensonge

« Il ne se tient pas dans la vérité parce qu'il n'y a pas de vérité en lui; quand il profère le mensonge, il parle de son propre fonds. » (Jean VIII, 44)

Le Désir De Briller

Toutes leurs actions, ils les font pour être vus des autres. (Matthieu XVI, 5)

L’entêtement

« Jésus reprocha aux Onze la dureté de leur coeur, parce qu'ils n'avaient pas cru. » (Marc XVI, 14 )

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Pin It on Pinterest

Share This